hashtag-cabinet-avocat-white-slider-accueil

Le droit au service

de l'innovation

flecheRight

La profession d’avocat face au développement de l’IA juridique

Si le droit se saisit de l’intelligence artificielle (IA) pour encadrer son progrès et limiter ses dérives, il est encore plus vrai que l’intelligence artificielle (IA) use du droit pour de nombreux enjeux.

L’intelligence artificielle (IA) est une évolution majeure, à la fois pour les métiers et le marché des conseils juridiques, les méthodes et les normes appliquées dans le monde du droit. L’influence des algorithmes sur le droit est telle que la plupart des juristes sont (ou seront bientôt) touchés et donc concernés par les nontelligence uvelles « règles » produites par les traitements automatisés de données.

En général, les services juridiques sont exécutés dans le cadre d’une relation professionnelle entre un avocat et son client en vue d’élaborer une solution individualisée. Cependant, cette vision classique se voit confrontée à l’arrivée d’un nouveau système de conseils juridiques : les Legal-Techs. Il s’agit d’une plateforme élaborée par des professionnels du droit d’un côté et des nouvelles technologies de l’autre.

Le développement des Legal-Techs répond à des besoins exprimés par les personnes souhaitant recourir simplement à des services juridiques sans forcément passer par les étapes classiques du recours à un avocat. Les Legal-Techs ont souvent recours à l’intelligence artificielle (IA) pour résoudre les problématiques juridiques et technologiques.

L’utilisation de l’IA au service du droit

En effet, l’intelligence artificielle (IA),  sitôt qu’elle côtoie le droit, engendre l’apparition de nouveaux marchés de sorte que des demandes auxquelles il était auparavant impossible de répondre peuvent désormais être satisfaites grâce à la technologie.

Cette technologie permet de simplifier la transmission des conseils juridiques pour les startups. En dialoguant avec un legal chatbot, une intelligence artificielle (IA) est capable de comprendre les besoins de l’utilisateur et d’y répondre.

Cette méthode permet d’élaborer efficacement divers documents et mener à bien diverses procédures. Immatriculation d’une société en quelques clics, élaboration des statuts, édition de baux au cas par cas, rédaction de contrats, gestion de contentieux. De plus en plus d’aspects des vies juridiques des personnes physiques et morales sont concernés.

Les phénomènes d’autojuridication et d’ubérisation de la justice obligent les professions juridiques réglementées, et avant tout celle d’avocat, à s’interroger et, en partie, à se réinventer.

Effectivement, l’accroissement du nombre de Legal-Techs s’explique par le fait que les justiciables ont du mal à identifier leurs droits et à trouver la personne susceptible de répondre à leurs questions à un prix raisonnable. L’objectif des startups du droit est de répondre efficacement aux demandes de cette clientèle.

L’automatisation du droit, de l’administration et de la justice

Aux États-Unis, les pouvoirs publics utilisent déjà les Blockchains afin de lutter contre la corruption et la fraude fiscale, tandis qu’au Royaume-Uni cette technologie permet de verser les prestations sociales. Et les Blockchains sont une priorité en Chine : en effet, la banque centrale de Chine serait prête à émettre sa propre pièce numérique basée sur un système de paiement utilisant plusieurs nouvelles technologies, notamment la Blockchain. En France, en revanche, les pouvoirs publics se préoccupent davantage de l’intelligence artificielle (IA) et des algorithmes. En effet, la justice prédictive pousse à la transaction et peut réduire l’encombrement des tribunaux, confrontés à un sous-financement budgétaire.

Néanmoins, la combinaison du Big Data et de l’intelligence artificielle (IA) permettrait le rendu d’une justice certainement plus prédictive. Le juriste ne serait plus considéré comme le tenant exclusif de la faculté d’appréciation et de jugement d’une situation de droit.

Si l’appréhension et la régulation des intelligences artificielles (IA) actuelles par notre droit est possible, l’émergence d’une intelligence artificielle (IA) assez complexe et efficace pourrait bouleverser toutes les pratiques des avocats et changerait à jamais le marché des conseils juridiques.

En savoir plus :

Partager :

Laissez-nous vos coordonnées pour

UNE CONSULTATION GRATUITE

AVEC L'UN DES ASSOCIES DU CABINET.

Remplissez le formulaire ou cliquez directement ici pour prendre rendez-vous

https://arnaud-touati.com/fr

#Avocats votre Partenaire dans les moments difficiles

Votre message nous est bien parvenu

Une erreur s'est produite pendant l'envoi. Veuillez svp réessayer

Avocat Start-up | Cabinet Avocats Start Up | Hashtag Avocats will use the information you provide on this form to be in touch with you and to provide updates and marketing.

Demandez à un associé du cabinet de vous rappeler. Consultation gratuite